Tribune du stade d'athlétisme, Compiègne | 2001

programme Tribunes de 1500 places, salle d’entrainement,vestiaires, bureaux, dépôts, cafétéria
maîtrise d’ouvrage Ville de Compiègne
maîtrise d’œuvre TERRENEUVE architectes, mandataire / Cabinet d’Antoni, économiste / Inex, BET fluides / AR+C, BET structure
surface 2 400 m²
coût de l'opération 15 MF HT
calendrier Concours 2001

Un bâtiment compact répondant à la transversalité du site
L’arrière des tribunes est également la façade d’entrée principale, visible de loin. Sa composition propose plusieurs échelles de perception ; depuis l’avenue de l’armistice, la silhouette de l’auvent semble flotter au dessus d’un bâtiment linéaire ; de près, un socle bas qui abrite les locaux de rangement diminue visuellement la hauteur de la façade de la salle. Au pied du socle, les escaliers invitent naturellement le public à monter vers la tribune qui s’ouvre sans retenue, coté terrain, abritée sous un auvent lumineux et léger.
Le parti pris de regrouper sous un même toit la salle et la tribune donne au projet unité et cohérence. Ce dispositif offre en outre une compacité maximale permettant d’optimiser l’utilisation du terrain et des surfaces extérieures, et de regrouper toutes les unités fonctionnelles de l’équipement. La totalité du volume sous les gradins est ainsi utilisée.

Des accès lisibles et multiples pour une fluidité maximale
Le double accès au site, la position très en vue du bâtiment depuis la route, ont amené à proposer une desserte frontale de la tribune afin de répartir les accès sur toute la longueur de la façade sud. Depuis un vaste parvis piétonnier, une série d’escaliers conduit à une terrasse haute qui longe, contourne et traverse en son milieu la salle d’entraînement.
De l’autre coté de la salle, le public emprunte une circulation linéaire sous les gradins qui dessert les vomitoires d’accès à la tribune.
Ce dispositif d’accessibilité est complété par deux escaliers, un à chaque extrémité, qui descendent jusqu’au niveau du sol, devant la piste. L’escalier situé à l’est met en relation directe la tribune d’honneur avec le terrain de sport.
Lors de grandes manifestations, quand les tribunes accueillent plus de 1500 spectateurs, les flux se répartissent de manière homogène, facilitant l’installation et l’évacuation du public.
La lisibilité et l’évidence des accès permet d’assurer une très grande fluidité, indispensable pour prévenir efficacement les risques de panique et les mouvements de foule incontrôlés.

Une séparation claire entre le public et les usagers
Les sportifs et les usagers du stade disposent d’un accès réservé, situé à l’extrémité est de la tribune. Cette disposition permet de regrouper les locaux du club, le hall d’accueil et le club house au niveau de la ligne d’arrivée et de les mettre à l’écart de l’entrée du stade et des flux du public.
Depuis le parking qui leur est réservé, les utilisateurs accèdent au club depuis une esplanade d’entrée, plantée de drapeaux. Le hall d’entrée, traversant et transparent, se trouve au croisement naturel des flux, entre le terrain de sport et l’esplanade d’entrée, et entre les vestiaires et les bureaux du club ; il bénéficie ainsi d’un accès aisément repérable.

Souplesse et impulsion
Le parti architectural est volontairement expressif. A l’impulsion dynamique du sprinter, à l’élan du perchiste, à la vitesse du coureur, le projet répond par une géométrie souple et tendue, expression d’un mouvement maintenu par un équilibre subtil de forces et de tensions.
Coté tribunes, l’auvent se soulève au milieu comme pour reprendre l’ampleur d’une ola. Coté salle, la toiture s’élève aux deux extrémités pour dégager la vue vers le ciel.
Au delà de la métaphore, ces variations de hauteurs répondent à des fonctions précises : au souci d’abriter au mieux les tribunes, en abaissant l’auvent sur les cotés, et à la grande hauteur nécessaire au droit des sautoirs ; le mouvement de la toiture accompagne l’envol du perchiste.

Principe constructif
Le porte à faux de l’auvent des tribunes est contrebalancé par la toiture de la salle, et l’ensemble est stabilisé au sol par les montants, raidisseurs de façade.
Notre projet propose une solution architecturale globale qui, d’un même trait, résout l’équation statique, en minimisant les éléments de structure qui assurent plusieurs fonctions, et développe des espaces magnifiés.

Un choix restreint de matériaux
Le projet affirme sans ambiguïté l’opposition d’un socle massif et robuste, en béton, constitué par les gradins et les locaux de stockage, par rapport à la légèreté de la couverture, traité en structure métal.
Afin de s’accorder avec l’ambiance d’un stade d’athlétisme, où prime le rouge des pistes, le vert des pelouses et le bleu du ciel, nous proposons d’utiliser un nombre restreint de matériaux et de couleurs: béton clair pour les gradins, métal laqué pour la structure des couvertures et des façades et les éléments de serrurerie, polycarbonate pour la couverture de l’auvent et des façades translucides de la salle. Cette homogénéité accentue la légèreté de l’ensemble et facilite l’intégration du projet dans le paysage.

Des espaces qui libèrent des vues et profitent de la lumière naturelle
Le décollement de la toiture au-dessus des gradins, l’utilisation de matériaux translucides pour l’auvent et les façades de la salle offrent de multiples transparences, plus ou moins filtrées.
Depuis la terrasse du niveau d’accès, le public peut également voir l’intérieur de la salle au travers des façades.
Les espaces intérieurs bénéficient tous d’un éclairage naturel, y compris les vestiaires, ce qui contribue largement à donner une ambiance agréable à l’ensemble des annexes, trop souvent négligées.
Les gradins
L’organisation des gradins permet une grande fluidité d’accès, par le principe des vomitoires répartis de manière homogène, et une excellente visibilité sur la totalité du terrain. La pente maximale est de 34°, avec une échappée visuelle correspondant à un C de 10cm – voir coupe sur la courbe de visibilité – en visant le bord extrême de la ligne droite de la piste.
Sous les gradins, deux emplacements sont réservés pour accueillir des buvettes à l’usage du public, lors des manifestations importantes, en complément du club house.
La tribune d’honneur est située à l’extrémité est, du coté de la ligne d’arrivée, à coté de l’échelle des juges.
Enfin, pour des raisons pratiques et dans un souci d’efficacité, le bloc technique associé à l’échelle des juges – où se trouve le photo-finish – et la régie, accessibles depuis l’échelle des juges et le haut des gradins sont regroupés.

La salle d’entraînement hivernal
La salle d’entraînement hivernal se situe au cœur du projet, en façade principale de l’entrée, à rez-de-chaussée et sous la même toiture que la tribune. La générosité de son volume, sa position centrale, le traitement architectural de ses façades lumineuses et de la sous-face ondulée de sa couverture lui confèrent un rôle majeur.

Le club house VGA
Situé en terrasse au-dessus des locaux du club, il jouit d’une situation exceptionnelle avec une vue sur tout le site. Cette implantation permet de disposer d’un espace extérieur vaste et dégagé qui peut servir de parvis de réception, d’espace de présentation des sponsors, d’installation de stands lors de manifestations exceptionnelles ou encore d’extension future des locaux du club.
Situé à proximité immédiate de la tribune d’honneur et au même niveau que son accès, le club house peut également servir de loges en cas de manifestations importantes.